En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La littérature comme chemin d'accès à la condition humaine

Par CYRIL GERVAISE, publié le lundi 29 novembre 2010 18:04 - Mis à jour le mercredi 24 janvier 2018 10:09

 

 

Pour T.Todorov, « la littérature est le meilleur moyen de connaître le monde humain et elle peut apprendre à mieux vivre.»

 

"L'adolescent peut exiger que la littérature lui enseigne à épargner les blessures qu'il pourrait subir lors de rencontres avec des personnes réelles ; mais plutôt que d'évincer les expériences vécues, elle me  permet de découvrir des mondes qui se placent en continuité avec elles, lui permettant de mieux les comprendre. Plus dense, plus éloquente que la vie quotidienne, la littérature élargit nos univers, nous incite à imaginer d'autres manières de le concevoir et de l'organiser. Nous sommes tous faits de ce que nous donnent les autres humains : nos parents d'abord, ceux qui nous entourent ensuite ; la littérature ouvre à l'infini cette interaction avec les autres et nous enrichit infiniment. Elle nous procure des sensations irremplaçables qui font que le monde réel devient chargé de sens et plus beau. Loin d'être un simple agrément, une distraction réservée aux personnes éduquées, elle permet à chacun de mieux répondre à sa vocation d'être humain".

 

T.Todorov, la Littérature en péril ( 2012)

 

Dans le prolongement de l'idéal humaniste qui a prévalu à la Renaissance, amplifié par Jean Paul  Sartre, affirmant que « l'homme est responsable de lui-même et de tous ». L'homme, par ses choix, est le responsable unique de sa vie, mais engage aussi l'humanité toute entière, ce qui le rend libre."

 

Les finalités

 

La littérature regroupe des œuvres écrites ( quelquefois orales) ayant un intérêt esthétique. Elle se compose de diverses catégories portant sur le genre ( théâtral, romanesque, poétique, etc.) ou l'époque ( l'Antiquité, la Renaissance, le Classicisme, les Lumières, le Romantisme, le Surréalisme, l'Existentialisme, etc).

Ses approches sont multiples : historiques, formalistes, linguistiques, sémiotiques, psychanalytiques, sociologiques, artistiques, esthétiques car l'oeuvre littéraire est produite par une personne réelle, inscrite elle-même dans un contexte historique et social bien réel mais il revient au lecteur de dire et d'exprimer en quoi l'oeuvre littéraire lui parle. Faire parler le lecteur, c'est lui demander comment Racine l'interpelle encore aujourd'hui sur le thème de la passion amoureuse ou comment Flaubert l' interroge dans L'Education Sentimentale à travers les actes manqués et les choix irrationnels que Frédéric Moreau effectue dans sa vie amoureuse et dans son existence.

Le lecteur peut aussi se laisser aller au rire pur dans le Gargantua de Rabelais en découvrant son univers scatologique déroutant ( Gargantua urinant sur les parisiens depuis les tours de Notre-Dame), mais ce serait oublier que ce rire, faisant l'apologie de la démesure, parfois de la folie , a aussi ses visées politiques : la critique d'une société dont les valeurs religieuses et politiques sont corrompues par un clergé dogmatique et inculte et par des souverains ivres de conquêtes alors que l'Europe aspire au pacifisme. L'Humanisme fait l'éloge de la conscience de l'homme, apte, grâce à une éducation complète ( ne dissociant pas le corps de l'esprit), à développer un idéal de sagesse, proche du divin, permettant à Rabelais d'affirmer que  « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ».

 

 Autant dire que les finalités de la littérature, pour rester simple, sont donc multiples et complexes :

 

  • diffuser un savoir, avoir une fonction pédagogique

 

  • permettre de prendre conscience d'une époque révolue en lien avec son temps et avoir une action sur l'avenir 

 

  • faire évoluer la langue, les idées, les genres, les goûts 

 

  • permettre de découvrir l'univers d'un artiste  

 

  • maintenir un lien avec les littératures passées et participer à un processus de transmission culturelle 

 

  • apporter du plaisir, divertir, faire rire ou pleurer, s'indigner

 

  • répondre à un but purement esthétique

 

 

 Le lecteur et la quête du sens

 

 Le lecteur sera donc dans la quête du sens du texte, de l'oeuvre, semblable à un chien ( la bête la plus philosophique du monde selon Platon) « qui guette son os, avec quel soin il le garde, avec quelle ferveur il le tient, avec quelles précautions il l'entame, avec quelle passion il le brise(...)jusqu'à rompre l'os et sucer la substantifique moëlle(...) parce que la moëlle est un aliment élaboré jusqu'à sa perfection naturelle ». ( Gargantua, Rabelais). C'est dire si la lecture des textes est exigeante, longue, minutieuse et ne peut se satisfaire de l'apparence ou de la surface des choses.

Conseillons donc à nos élèves à avancer dans les textes littéraires, avec un regard de myope et une démarche de tortue. Le monde de l'idéal, la sur-réalité, dépassant le visible et le palpable, l'homme avec ses  formes en métamorphose, ce réel visible entre deux battements de paupières exige une énergie, un élan pour le percevoir, le tenir un court instant, en appréhender la saveur exigeant une Elévation que Baudelaire exprime dans Les Fleurs du Mal « Celui dont les pensers comme les alouettes/ Vers les cieux le matin prennent un libre essor/ Qui plane sur la vie, et comprend sans effort/ Le langage des fleurs et des choses muettes ! »

 

 

 Des pratiques diversifiées

 

C’est pourquoi l’équipe de lettres insiste dans ses apprentissages sur l’histoire des Arts, mais permet aussi aux élèves de  se rendre régulièrement au théâtre pour être confrontés au spectacle vivant et aux nouvelles significations que les metteurs en scène contemporains confèrent à des textes du répertoire.

De la même manière, de nombreux enseignants de lettres s’investissent dans le dispositif « Lycéens au cinéma » permettant aux élèves d’avoir accès à des films moins commerciaux, diffusés dans des salles classées « Art et Essai ». Cette année les élèves vont pouvoir assister à la diffusion de trois films : « To be or not to be » de Lubitsch, « Entre nos mains » de Mariane Otero et « Fish Tank » d’Andrea Arnold. Cette démarche favorise l'apprentissage d'outils d’analyse filmique tout en développant  leur culture cinématographique. Chaque film donne lieu, après sa diffusion, à l’intervention d’un professionnel qui vient proposer des pistes d’interprétation, des outils d'analyse de l'image et des séquences cinématographiques, grâce à un échange entre le professionnel et les élèves.

En lien avec les documentalistes du CDI, "un dialogue de libraire" permet à un libraire de présenter un large choix d'oeuvres aux genres variés devant les classes, notamment de secondes et d'associer les élèves aux choix d'ouvrages qui seront commandés par les documentalistes, à l'issue de ces échanges. Le but étant étant que les élèves retrouvent dans leur CDI les livres qu'ils ont eux-mêmes retenus et choisis selon leurs goûts.

 

 

L'enseignement d'exploration : Littérature et Société

Ses finalités :

 

- faire percevoir la variété des études littéraires et des champs professionnels qui s’y rattachent, afin d’éclairer un futur choix d’orientation pour l’élève
- mettre en oeuvre un enseignement fondé sur le croisement et la complémentarité de plusieurs approches disciplinaires : Histoire,  SES, Littérature ou bien Littérature, SES  et Philosophie par exemple
- faire expérimenter des situations concrètes d’activité ou de recherche en relation avec les disciplines littéraires
- faire prendre conscience que les études littéraires sont, aujourd’hui plus que jamais, au coeur de la formation de l’homme et du citoyen

http://media.education.gouv.fr/file/special_4/74/5/litterature_societe_143745.pdf

 

 L'accompagnement personnalisé

Il inclut plusieurs activités :

  • un soutien aux élèves qui rencontrent des difficultés
  • un approfondissement des connaissances ou une autre approche des disciplines étudiées
  • une aide à l'orientation, qui s'appuie sur le parcours de découverte des métiers et des formations

Dans tous les cas, l'accompagnement permet un travail sur les méthodes disciplinaires et interdisciplinaires.

http://eduscol.education.fr/cid54928/accompagnement-personnalise.html

http://www.education.gouv.fr/cid50471/mene1002847c.html

 

  Le programme de la classe de Seconde :

 

http://eduscol.education.fr/pid23207-cid59382/ressources-pour-la-classe-de-seconde.html 

http://www.education.gouv.fr/cid53318/mene1019760a.html

 

Le programme des classes de Premières Générales et Technologiques :

 

http://www.education.gouv.fr/cid53318/mene1019760a.html

http://www.education.gouv.fr/cid55410/mene1104134a.html

 

Le programme de la Terminale L

 

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57526

 

Les Epreuves Anticipées du Baccalauréat en Français

 

http://eduscol.education.fr/cid48105/definitions-des-epreuves-de-francais%C2%A0.html