En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Prix lycéen du livre de S.E.S 2016

Le Quai de Ouistreham, Lucas Crego

Publié le mardi 31 mai 2016 23:25 - Mis à jour le mercredi 1 juin 2016 09:24

Début 2009, la journaliste Florence Aubenas décide de se transformer en banale demandeuse d’emploi. Durant six mois, elle partage le quotidien des vraies victimes de la crise économique actuelle et donc du chômage, à savoir des hommes et surtout des femmes dans ce cas qui passent d'emplois précaires à des périodes de chômage. La journaliste, qui a pris une année de congé au Nouvel Obs pour se rendre sur le terrain, s’inscrit au Pôle Emploi de Caen avec un profil peu porteur sur le marché de l’emploi, celui d’une femme récemment divorcée d’un garagiste qui l’a entretenue durant 20 ans. Sous son vrai nom, elle tente de décrocher les rares jobs qui se présentent. Même si elle est prête à accepter n’importe quoi, la quête s’avère terriblement difficile.

Florence Aubenas ramène de ces six mois d’immersion dans la France qu'on peut appelé «d’en bas» un récit accablant, un constat terrifiant sur une logique économique qui broie l’humain. La reporter dessine le portrait d’un monde très pauvre dont la réalité est minimisée par des discours politiques. Elle donne une voix à cette catégorie de personne qui vivent avec une centaine d'euros soit quasiment rien et ceux dans notre société actuelle.

Bien que déprimant à de nombreux égards, Le quai de Ouistreham n’est pas que le récit d’un monde en marge. Florence Aubenas a su également dresser un portrait touchant de ces travailleurs de l’ombre, qui font preuve d’un courage exemplaire pour affronter des journées très longues et très fatigantes. Voilà un livre qui inspire le respect et montre le trvail important de la journaliste en matière d'investigation.