En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Témoignages

Témoignages d'anciens étudiants en CPGE du Lycée Bellevue

Par admin bellevue-toulouse, publié le jeudi 22 janvier 2015 11:35 - Mis à jour le lundi 23 février 2015 11:58

 

Quelques anciens élèves des CPGE du Lycée Bellevue ont eu la gentillesse de répondre à nos questions.
Nous les en remercions chaleureusement et vous proposons ci-dessous leurs témoignages.

 

Filière PCSI et PC*

Anaïs - ENSEEIHT de Toulouse

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'ENSEEIHT de Toulouse avec l'option télécom et réseaux.

C'était en quelle année ?

C'était en 2013.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis encore en formation en école d'ingénieur, en 2ème année.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Nous avions un travail dense et régulier à fournir, un grand volume de chose à apprendre et comprendre, mais compensé par une grande entraide, à la fois de la part des professeurs mais aussi au sein de la classe elle-même. Nous nous sommes tous entraîné vers le haut pour réussir au maximum. Nous avions besoin de beaucoup de concentration, de consécration aux études, et j'étais parfois en situation de stress, mais l'ambiance de vie m'a aidé à tenir le coup.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Le cadre motivant et l'absence de compétition au sein de la classe sont les premiers arguments qui me viennent en tête. Qui plus est, nous n'avions pas de cours ni de DS le samedi matin, ce qui est très rare en classes préparatoire, mais aussi très appréciable.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Il faut aimer travailler, savoir être organisé, savoir bien gérer son temps, ne jamais se mettre en retard sur les cours, ne pas hésiter à demander en cas d'incompréhension. Mais aussi, il faut être solide face au travail sous pression et ne jamais se décourager. Si possible vivre dans un cadre favorable à la concentration.
Et pour finir, avec un peu de recul : ces deux années sont dures quand on y passe, mais on ne les regrette jamais ! Non seulement on y apprend des bases techniques que l'on n'a pas ailleurs, mais on a appris à savoir ce que c'est que de se concentrer sur une longue durée, on sait ce que cela signifie de travailler sous la pression ; des qualités auxquels les recruteurs, en dehors des compétences techniques, prêtent beaucoup d'attention.

Antonin - Mines de ParisTech

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré les Mines de ParisTech.

C'était en quelle année ?

En 2014.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis en première année.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

J'ai toujours eu une classe très agréable !! :-)

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

On y est bien suivi, et il me semble qu'il faut choisir un lycée où on se sent bien, et de ce côté, Bellevue m'a toujours paru plutôt pas mal.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

La prépa est un bon moyen d'exploiter ses capacités, et avec une modeste demi-année de recul, je trouve vraiment que ça en vallait la peine !

Jean-Baptiste - ESPCI de Paris

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle de la Ville de Paris (ESPCI ParisTech) à 3/2 (en 2ème année de CPGE).

Et quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis en étudiant en troisième année.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Le travail n'est pas tant un poids en soi, mais le rythme est assez soutenu. Ce qui peut paraître particulièrement pesant au départ est qu'il ne faut pas s’arrêter de travailler après un partiel, mais on finit par s'y habituer. Comme tout le monde est dans le même bateau, c'est d'autant plus facile d'être dans le mouvement.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Les classes préparatoires de Bellevue, en comparant avec d'autres témoignages d'élèves d'autres prépas, ne sont pas aussi stressantes que ce que l'on pourrait imaginer. L'ambiance entre les élèves n'est vraiment pas dans le concours mais dans l'entraide. Le fait d'être une prépa avec peu de classes permet aussi d'avoir un contact plus humain avec les professeurs, qui ne sont pas des "machines à former aux concours".

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Ce qui m'a le plus aidé, c'est d'habiter à la résidence à côté de Bellevue. On perd moins de temps dans les transports, on peut s'entraider le soir en travaillant, et on peut décompresser avec les autres élèves (ce qui peut être nécessaire de temps en temps). Autres conseils : faire du sport, manger ce qu'on aime, penser à prévoir du temps pour faire autre chose après les cours. Il ne faut pas non plus faire QUE travailler.
Si on "bloque" sur une matière qu'on aime pas, et qu'on arrive bien sur une matière qu'on aime, il vaut mieux travailler beaucoup dans la matière qu'on aime (parce que c'est plus facile) et "sauver les meubles" dans l'autre matière. On aura plus de plaisir à travailler et le résultat n'en sera que meilleur.

Un dernier mot avant de se quitter ?

Oui : pensez à manger du chocolat !

Julie - ENSCM de Montpellier

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'ENSCM (Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier), en 2013.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement en deuxième année à l'ENSCM, en option Chimie Biologie Santé (CBS).

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Pendant mes deux années de prépa, j'ai trouvé qu'il y avait une bonne ambiance de travail. C'est une petite structure, on connait bien les gens de notre classe, on peut demander de l'aide aux autres et aux professeurs sans problèmes. L'ambiance de vie était stressante, bien sûr, mais au sein de la résidence du lycée, on est entouré des autres élèves de la prépa, on se soutient, et c'est plus facile à vivre.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

L'avantage du lycée Bellevue est que c'est une plus petite structure que d'autres lycées "mieux réputés" :  certains s'y sentiront mieux accompagnés, les élèves moins "doués" ne seront pas délaissés. Je pense que le choix du lycée où faire sa prépa doit être fait avant tout en fonction du caractère des élèves : les méthodes employés par certains établissements ne conviennent pas à tout le monde : certains auront besoin de se sentir plus appuyés, d'autres réagiront mieux sous une pression plus intense.

Julie - Ecole Centrale de Lille

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'école centrale de Lille en 2012.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement en double diplôme au Mexique en génie chimique.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Il est clair qu'en prépa la charge de travail est conséquente, il n'est pas rare de sortir à 18-19h après une colle puis de réviser chez toi toute la soirée. Ainsi la quantité de travail est très importante ! C'est pour cela que j'ai préféré intégrer une prépa où les professeurs sont à l'écoute et s'adaptent à chacun, plutôt qu'une "machine à intégrer les grandes écoles" où la pression me semble beaucoup plus importante.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

L'environnement du lycée Bellevue est très agréable : il possède de grands espaces vert, même si en prépa on a pas trop de temps libre pour en profiter, ça reste quand même plus agréable que des immeubles comme environnement.
A Bellevue chacun peut s'épanouir selon son niveau, les élèves en difficulté ne sont pas laissés de côté. Même si elle n'est classée dans les meilleure prépa de France il est possible d'intégrer un "grande école d'ingénieur" après deux années à Bellevue.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

C'est vrai que la prépa fait peur, moi même je voulais intégrer une école avec prépa intégrée après le bac mais admission postbac en a décidé autrement. Je n'ai jamais regretté d'avoir fait une prépa, au contraire j'y ai beaucoup appris, j'ai gagné en assurance, en indépendance et j'ai pu intégrer une grande école d'ingénieur.

Marc - ENM de Toulouse

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l’Ecole Nationale de la Météorologie (ENM), située à Toulouse dans la filière fonctionnaire en septembre 2014.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement élève en première année du cycle ingénieur, mais aussi trésorier de l’AEENM, qui est l’association des élèves de l’école.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

J’ai effectué 3 années de prépa au lycée Bellevue : une en PCSI, puis deux en PC*. L’ambiance de travail y était très bonne. Je retiens le souvenir d’une forte entraide entre nous et d’une grande émulation : les meilleurs entraînaient dans leur progression le reste de la classe.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Le lycée Bellevue a l’avantage de proposer une préparation à l’ensemble des concours d’école d’ingénieur, quel que soit leur niveau. D’autre part, les enseignants s’impliquent fortement dans la réussite de leurs élèves et la qualité de l’enseignement procuré y est remarquable.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Je lui conseillerais de bien assimiler les notions en mathématiques et en physique apprises au lycée et de ne surtout pas négliger les matières littéraires comme le français ou l’anglais, ces dernières prenant une place de plus en plus importante en CPGE et dans la vie d’un ingénieur. Enfin j’ajouterai que les classes préparatoires aux grandes écoles sont des filières très intéressantes dans leur contenu pour quelqu’un qui aime les sciences en général.

Margaux - ENAC de Toulouse

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré le cursus Ingénieur de l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile).

C'était en quelle année ?

C'était en 2012.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement étudiante en troisième année à l'ENAC, filière informatique et trafic aérien, option Ingénierie Système. Je m'apprête à faire un stage de 6 mois chez Airbus Defence and Space (ex ASTRIUM) pour améliorer une plateforme de simulation de trafic aérien.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

On reste quand même dans l'esprit scolaire de la terminale dans le sens où on ne quitte pas le lycée et que nous restons dans une classe de 40 élèves environ. La charge de travail est bien sûr plus élevée qu'au lycée (un devoir surveillé et deux ou trois oraux par semaine), et le rythme est assez surprenant au début, mais on s'y habitue une fois qu'on a acquis les méthodes de travail. Le but de la classe prépa est de nous préparer aux concours pour accéder aux meilleures écoles, aussi il est tout de même difficile de s'éloigner de l'esprit concours et classement. Certains professeurs font parfois exprès de déstabiliser les élèves durant les colles, mais aucun ne rabaisse un élève comme on l'entend souvent dire sur les prépa.
Qui plus est, l'ambiance de vie est très bonne entre les élèves. Nous trouvions le moyen de nous organiser un repas avant les vacances scolaires et nous travaillions en groupe au maximum pour nous entraider.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Déjà, le cadre de travail est excellent : le campus Bellevue est grand et idéal pour étudier, faire du sport et se détendre après des heures de travail.
Mais il y a aussi l'internat, situé sur le campus du lycée. C'est très pratique, et ça évite de perdre du temps dans les transports.
Et enfin, il y a l'ambiance de travail, qui est tout de même moins compétitive que dans certaines autres prépa.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Il ne faut pas être surpris au début de la prépa par le rythme soutenu des cours. Il faut s'habituer, et c'est le cas pour tout le monde. Gérer son temps de travail (il ne sert à rien de travailler des heures sans pause), travailler régulièrement au fur et à mesure des cours, ne pas s'affoler si on a du retard dans notre travail, ne pas réviser au dernier moment, etc.
Les cours sont assez compliqués et il faut parfois du temps pour bien les assimiler. Le bachotage ne sert strictement à rien. Le but de la prépa est vraiment de nous préparer aux concours et donc de retenir le plus d'informations possibles durant les deux années du cycle pour les restituer correctement lors des concours.

Marie - ENSEEIHT de Toulouse

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'ENSEEIHT de Toulouse en 2012 dans le département électronique et traitement du signal. Je me suis spécialisée dans les micro-ondes et plus spécifiquement en modélisation. Je suis en dernière année. Les débouchées de mon option sont : antennes, télécommunications, télédétection, radar, modélisation pour l’électromagnétisme... Il y a pas mal de débouchées : personnellement je vais faire mon stage de fin d'étude sur les radars météorologiques (et je pense que j'aimerai bien en faire une thèse l'an prochain).

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Je garde un très bon souvenir des mes deux années de prépa. Je pense très sincèrement que ça valait le coup.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Tout d'abord, il y a une bonne ambiance entre les élèves (il y a du travail mais je me rappelle aussi de bonnes soirées !).
Contrairement aux idées reçues, l'ambiance entre les élèves est solidaire !
Les profs sont bons, à l'écoute, et m'ont donné envie de faire des sciences.
Le cadre de bellevue est vraiment agréable.
Et enfin, en étant doué, il est possible d'avoir une très bonne école avec le Lycée Bellevue. Mais même en l'étant moins, on peut malgré tout trouver une école !

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

La prépa, ça donne une excellente méthodologie et une ouverture sur ce qui peut se faire dans plusieurs domaines.
C'est la voie royale pour rentrer en école d'ingénieurs. La vie en école d'ingénieurs est très sympas et les écoles d'ingénieurs sont bien reconnus dans l'industrie.
Par rapport à la faq, faire une prépa ne ferme pas du tout des portes si on veut se diriger vers la recherche, vu que c'est possible de faire une thèse après le diplôme d'ingénieur (il y a beaucoup d'ingés qui continuent en thèse après).
Pour bien vivre la prépa, il faut continuer à avoir une vie à côté (sport, amis extérieurs à la prépa...) et pas considérer qu'on joue notre vie sur les deux années.
Quitte à avoir peur de faire une classe prépa, autant essayer, faire une année et voir après.
Deux ans ça passe très vite !

Marion - Chimie de ParisTech

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré Chimie ParisTech en septembre 2012 et je suis actuellement en 3ème année. L'année se termine début février afin de commencer le stage de fin de cursus qui dure 6 mois.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Pendant mes deux années de prépa au lycée Bellevue, je trouve que l'ambiance de travail était assez "agréable" pour une prépa. Il n'y avait pas trop de compétition entre élèves, sûrement du fait que nous ne soyons pas trop nombreux. Par contre, au niveau des colles mises sur le dernier créneau de la journée, certains colleurs ne respectaient vraiment pas les horaires de fin, ce qui fait qu'on sortait vraiment tard. Je sais qu'en première année, du coup, finir 30 mn plus tard que la dernière colle prévue me faisait systématiquement rater mon dernier bus.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Pourquoi choisir Bellevue comme prépa ? Justement parce qu'il n'y a pas trop d'élèves, et que du coup il n'y a pas trop de compétition entre les élèves. Ainsi, la pression est peut-être moins importante que dans une prépa plus importante. Peut-être les enseignants sont plus attentifs aux différents élèves aussi...
Un des avantages aussi c'est qu'il y a une résidence étudiante juste sur le campus avec une bonne partie des élèves de prépa, donc peu de perte de temps car très grande proximité avec l'école, et possibilité d'obtenir de l'aide par les autres élèves si besoin.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Conseils/remarques pour les futurs élèves de CPGE : il vaut peut-être mieux choisir une prépa un peu moins exigeante et figurer parmi les premiers, que d'être dans une prépa très réputée mais bon dernier : garder le moral est important en prépa. Après ce qui m'avait surprise, c'était la rentrée de 1ère année où dès la 5ème minute on commence à travailler. Donc se préparer à travailler de suite dans le rythme prépa et ne pas prendre de retard dès le début.  Je pense aussi que pour aller à Bellevue, il faut quand même avoir des facilités au lycée, et si déjà des difficultés apparaissent dans les matières scientifiques au lycée s'orienter vers une autre prépa. Dernière chose : au final, la prépa reste un bon souvenir, il y a quand même des moments où on s'amuse bien.

Nicolas - Mines d'Alès

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, je suis actuellement en 2ème année à l’École des Mines d’Alès dans le département Risque et Crise (RISC).

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

C’est sous une bonne ambiance que j’ai passé mes deux ans. Certes il y a du travail, beaucoup de travail, mais un travail utile, car au-delà des connaissances scientifiques, nous apprenons des méthodes de travail et des compétences qui seront extrêmement utiles dans le monde du travail. Pour n’en citer que quelques unes : prise de parole devant un public, gestion du stress, mémorisation, efficacité dans le travail, gestion d’un volume conséquent de travail...

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Tout d'abord le cadre de travail : le lycée est grand et les CPGE sont à l’écart. Il y a beaucoup de matériel sportif pour décompresser (indispensable), on est proche de la BU, avec de plus un centre de documentation très bien fourni.
L’encadrement a une place importante aussi. En ce qui me concerne, j’ai été très bien encadré et conseillé pendant ces deux ans au Lycée Bellevue, qui dispose d’une très bonne équipe enseignante en première comme en deuxième année.
Enfin, l’ambiance générale est très bonne. On s’entraide, on travaille en groupe ... c’est agréable.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Il faut se fixer un objectif ambitieux et ne pas le perdre de vue. La prépa va être difficile mais ce n’est pas insurmontable, et il ne faut jamais oublier ce qu’il y a au bout et ce que ça apporte. Et pour cela il faut se renseigner sur les écoles d’ingénieur et le métier d’ingénieur.
Rapidement, il faut se mettre dans l’idée que l’on prépare un concours et que quoi qu’il arrive, c’est le jour du concours le plus important.
Aussi, il faut savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs. On ne doit pas avoir peur de faire des erreurs, elles ne sont pas inutiles !
Surtout, garder un rythme de vie sain : se forcer à se coucher tôt, voir des amis le week-end et avoir un loisir.
Enfin je finirais par dire que la prépa est dure, il faut le savoir. Mais c’est aujourd’hui la meilleure formation. Deux années dans une vie, c’est très court finalement. Il faut tout donner pendant cette période.

Quentin - ENSGTI de Pau

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'ENSGTI (École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles) en spécialité "Génie des Procédés" (la spécialité "Énergétique" n'est pas ouverte aux PC sur concours mais dans cette école quelques personnes peuvent changer de filière dans les semaines suivant la rentrée en 1ère année).

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement en 3ème année, en semestre d'échange à Polytechnique Montréal.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

L'ambiance de travail en classe prépa est complètement différente du lycée (il faut qu'ils le sachent bien) mais contrairement à ce qu'on pourrait croire (à Bellevue du moins), il n'y a pas de réelle compétition entre les élèves, même si bien évidemment tout le monde veut avoir la meilleure place dans le classement, et à chaque devoir ou interrogation orale.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

Pour les arguments pour choisir le lycée Bellevue, je vous donne ce qui m'a fait choisir moi ce lycée là :

  • non dépaysant pour ceux qui étaient déjà au lycée Bellevue pour le bac (même itinéraire donc pour les gens habitant à proximité, moins de perte de temps dans les déplacements qui fatiguent et ne donnent pas envie de travailler ensuite en rentrant à la maison, sauf qu'en prépa, le succès vient du travail)
  • pression moins importante que dans d'autres prépas toulousaines
  • relations avec les autres élèves accrues (puisque le facteur compétition se fait moins sentir)
  • cadre de travail relativement sympathique (en dehors des salles de classe, le lycée est en train d'être refait à neuf, il y a beaucoup d'espace)

     

    Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

    Ceux qui envisagent cette formation doivent savoir qu'il faudra travailler mais qu'en travaillant on obtient tous une place à un concours et qu'il est possible de choisir plusieurs voies ensuite si on n'a pas forcément encore d'idée précise en terminale.

Raphael - SUPMECA de Paris

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'école SUPMECA à Toulon. Cependant le site de Toulon a officialisé sa fusion avec une école d'ingénierie maritime (ISITV) cette année. Le nom de la nouvelle école est SEATECH qui dispense des cours de mécanique pure et d'ingénierie maritime. SUPMECA Paris existe cependant toujours et délivre encore le diplôme de L'Institut Supérieur de Mécanique de Paris (Mon diplôme).

C'était en quelle année ?

C'était en 2013, après 2 ans de Classes Préparatoires à Bellevue.

Quelle est votre fonction actuelle ?

Je suis actuellement étudiant en ERASMUS à L'école Polytechnique de Milan qui est réputée en matière d'ingénierie, l'ouverture vers l'étranger étant un point fort de mon école.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

Je pense que la prépa n'est pas vécue pareil pour tout le monde, indépendamment des capacités. J'ai personnellement été un peu aspiré dans une spirale de travail et de fatigue, cependant je le referais sans hésitations. D'une part pour la bonne ambiance et la relative détente qui régnait au sein de la classe malgré les enjeux et d'autre part parce que la prépa m'a appris à travailler efficacement et à assurer une grande dose de travail.
Après ces deux années, rien ne parait réellement infaisable et compliqué. Il est vrai que la prépa c'est aussi faire des sacrifices de vie mais ils valent la peine d'être faits dès lors que l'on intègre.
De plus j'ajouterai que la prépa est fort utile pour se laisser le temps de décider de sa spécialisation, qu'elle soit mathématique, physique, chimique Ingénierie, ou même se rendre compte que les sciences ne sont pas faites pour nous mais que grâce aux équivalences nous n'avons pas "perdu" notre temps.

Pourquoi aviez-vous choisi le Lycée Bellevue ? Le recommanderiez-vous ?

A moins que la cantine ait changé ce n'est malheureusement pas un critère !
Trève de plaisanterie, le cadre de vie à Bellevue est autrement plus aguichant que celui des lycées du centre ville. Pouvoir se promener dans la forêt entre les heures de colle ça n'a pas de prix.
Je ne peux pas attester de l'ambiance car elle doit être propre à chaque promotion, cependant je dirais que la politique menée par les professeurs vise à déstresser dans la mesure du possible les élèves vis à vis des objectifs. Il y a un recul certain par rapport aux enjeux que certains professeurs se sont efforcés de nous transmettre.
Pour l'enseignement, il est globalement très bon. J'ai particulièrement été marqué par de très bons enseignements en Mathématique et en Chimique la Première année, ainsi qu'un excellent enseignement en Physique la seconde année.
La structure du lycée étant éloignée du centre ville, cela aide à ne pas être trop distrait durant ces deux années, même si ce n'est pas très vendeur je le conçois. Il existe néanmoins une bouche de métro à l'entrée du lycée qui permet de rejoindre rapidement toutes les commodités du centre ville.
Il y a qui plus est une réelle expérience des concours à Bellevue, la préparation est bien faite et m'a permis d'obtenir une bonne école. Il y a un enseignement pour tous les niveaux et il y a tous les niveaux, de ce fait on ne se sent pas isolé comme l’étaient certains de mes amis partis dans une autre prépa. On se sent protégés aussi, comme des sportifs de haut niveaux protégés par leur coach (nos professeurs), il y a une très bonne relation de professeur à élève.
On n'est pas blâmé pour son incompétence, au contraire même, on s'adapte à votre niveau pour vous tirer vers le haut au lieu de vous descendre, ce qui est je pense un grand facteur au fait que la plupart des élèves continuent en seconde année.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Assister à un cours sur un sujet qui parait l’intéresser (le meilleur restant : "pourquoi le ciel est bleu?") pour voir si cela lui plait. De ce fait le lycée pourrait organiser des "cours pédagogiques" préparés à l'occasion.
S'attendre à travailler beaucoup et se sentir motivé.
Prendre beaucoup de recul pour les plus fragiles, la vie ne se joue pas en deux ans mais ces deux ans peuvent surement vous aider. Avoir les équivalences en tête aide à faire descendre le stress.
Cibler les écoles assez tôt pour avoir une réelle motivation.
Ces deux années sont à prendre comme deux années de méthodes et de bases pour la suite, elles ne seront jamais inutiles, quelle que soit la voie choisie. Il y a une vraie différence entre la capacité et l'efficacité d'un élève de prépa avec un élève en université, indépendamment des capacités.
On forge des amitiés solides dans la difficulté, certainement les meilleures.

Plus précisément, comment avez-vous géré la prépa une fois entré ?

Pratiquer un sport régulièrement et une activité, cela aide à vider la tête et c'est nécessaire !
Bien dormir, ne pas se laisser submerger par le travail, mieux vaut une bonne nuit de sommeil et un zéro qu'une nuit blanche et 10 zéros.
Poser un maximum de questions, qu'importe si vous paraissez stupide ou si le professeur dit que la question l'est, il est là pour ça.
Travailler régulièrement, un peu tous les jours c'est mieux que tout le week-end, connaître un peu toutes ses leçons aide aussi à faire baisser le stress. Ne pas travailler "pour le DS". Ne pas oublier que la moyenne est purement indicative, mieux vaut être à jour sur les leçons pour comprendre en cour que de se concentrer sur les leçons des semaines passées pour le devoir.
  N'ayez pas peur des colles, de prendre un zéro, car si durant la colle vous avez appris des choses, c'est ça de moins à comprendre à la maison. Ne pas oublier que les professeurs désirent réellement que vous réussissiez. Chacun a sa méthode, aussi rude soit-elle.

Sandra - ENSMM de Besançon

Bonjour ! Quel a été votre cursus à la sortie de la CPGE du Lycée Bellevue ?

Bonjour, j'ai intégré l'ENSMM (école nationale de mécanique et des microtechniques) à Besançon. J'ai fini la prépa en juillet 2013 et j'ai donc intégré mon école en septembre 2013. J'ai passé un an à Besançon, où les cours étaient en tronc commun. Depuis septembre 2014, je suis en stage à Airbus à Toulouse (calcul de structure), je retourne en février à Besançon pour mon semestre de second année (option mécanique et matériaux)..

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie pendant ces deux années de classe préparatoire au Lycée Bellevue ?

La première année est beaucoup moins stressante que la seconde. J'ai de très bons souvenirs de ma première année, l'ambiance était super sympa, les repas de classe étaient top. J'ai rencontré, durant cette première année, des personnes formidables avec qui je reste proche aujourd'hui. En seconde année, je pense que l'ambiance était plutôt bonne, on s'entraidait tous. Mais personne n'oublie qu'il s'agit d'un concours.

Quels conseils donneriez-vous à un élève de terminale qui envisage cette formation ?

Il faut être accroché pour entamer une prépa, surtout pour les filles (en première année nous étions 5 amies et j'ai été la seule à continuer en seconde année), je pense que les filles sont plus sensibles aux remarques des professeurs en colle. Je conseille la prépa aux élèves ayant un moral d'acier et je la déconseille à ceux qui doivent travailler déjà beaucoup en terminale pour obtenir de bons résultats. Car ceux qui réussissent en prépa sont ceux ayant des facilités et qui arrivent à assilimer vite les cours, ceux ci peuvent alors se concentrer sur les exercices et avancer. Un dernier conseil : ne pas rester dans son coin, ce qui permet de tenir le coup en prépa c'est l'entourage. Les amis de prépa sont indispensables, ils nous aident à moins se sentir seule si on a un peu de mal.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe